tour-de-la-chaine-soludom

1/ La tour Saint-Nicolas :

saint-nicolas-soludomLa fée Mélusine aurait construite la tour Saint-Nicolas d’après une légende. Alors qu’elle volait au-dessus de La Rochelle avec les pierres d’un château détruit, son tablier se déchira. Les pierres en tombant les unes sur les autres auraient formé la tour Saint-Nicolas…
La tour de la Chaine et la tour Saint-Nicolas représentent à elle deux une porte d’entrée du Vieux Port. Aucun document historique n’atteste l’année de construction de cette tour. Elle a comme fonction de verrou défensif du front de mer de la ville pendant des siècles. Véritable « donjon urbain » et demeure palatiale tournée vers l’océan, cet édifice militaire symbolise la puissance et la richesse de La Rochelle.
Haute de 38 mètres, la tour est achevée en 1376. Calé par des pierres avec de longs pieux de chêne enfoncés dans la vase, de ce fait sa construction s’enfonce dans le sol vaseux et instable la fait pencher vers le Nord-Est. Elle fut alors renforcée du 2 ème étage pour retrouver son aplomb qui encore aujourd’hui fait apparaître encore un léger déséquilibre.

2/ La Tour de la Chaîne :

tour-de-la-chaine-soludom
La tour de la chaine se fait édifié par la municipalité de 1382 à 1390 après son achèvement. Pour entrer et sortir dans le vieux port de La Rochelle il fallait manœuvrer avec un treuil une grosse chaine d’ou provient le nom « tour de la chaine ». Cette entrée était surveillait par le capitaine de la tour qui percevait à chaque mouvements de bateaux les droits et taxes de passage.

Une légende raconte que pendant la visite du Roi XI en 1472, il portait un diamant au doigt et aurait gravé une inscription sur le vitrage de la tour…

Alors qu’elle sert de poudrière pendant la Fronde (soulèvement contre la monarchie lors de la minorité de Louis XIV), la Tour explose et reste 300 ans à ciel ouvert. D’importants travaux de restauration ont lieu aux XXème et XXIème siècles avec la reconstruction d’un chemin de ronde crénelé, la création d’une nouvelle toiture puis, la restitution de 2 étages à l’intérieur.

3/ La Tour de la Lanterne :

tour-lanterne-soludom

Les origines de la tour de la Lanterne remontent à la fin du XIIème siècle. De prison et phare voilà a quoi servait la tour tout au long de son histoire. Sur la cote atlantique elle reste le dernier phare médiéval. Elle est située à l’angle de la muraille du quartier St-Jean-Du-Pérot.

D’abord résidence du « Désarmeur des nef » chargé de désarmer les navires avant qu’ils n’entrent dans le port, elle est ensuite dotée d’une flèche monumentale et d’une lanterne pour guider les marins. Haute de 55 mètres de haut elle est alors visible de tout le pertuis d’Antioche (détroit entre les îles de Ré, Aix et Oléron) et participe au « Guet de la mer » pour la surveillance militaire de la côte.

La tour a servi à partir du XVIème siècle de prison. On y enferme des prisonniers de guerre capturés en mer, des marins, principalement anglais, hollandais et espagnols. Des protestants au moment de la révocation de l’Edit de Nantes y sont également enfermés ainsi que des insurgés vendéens. En 1822, les « Quatre Sergents » meneurs d’un complot visant à renverser le roi Louis XVIII sont arrêtés à La Rochelle, deux d’entre eux sont emprisonnés dans la tour avant d’être guillotinés à Paris.. une histoire qui lui vaudra entres autres le surnom de « Tour des 4 Sergents ».

LES TROIS TOURS SONT CLASSEES MONUMENTS HISTORIQUES DEPUIS 1879 !

 

4/ La ronde de nuit à La Rochelle :

C’est la visite à effectuer durant votre séjourne à La Rochelle.

Quand l’obscurité tombe sur La Rochelle, qu’elle se vêtu de sa robe sombre des lieux insolites s’ouvrent à la visite. Habituellement fermés au public, vous serez guidé par le veilleur de nuit à travers le temps et l’espace pour découvrir les catacombes. Des personnages costumés seront sur votre chemin contant les grandes heures de la ville (Aimé Benjamin Fleuriau, Jean de la Tour, les sœurs Pontard, Perrine…)

Victime de son succès, la ronde de nuit est assez prisée. Pensez à réserver !!

Idéale pour les curieux, les amoureux, ou les familles, la visite nocturne est incontournable.

5/Le Bunker de La Rochelle :

bunker-la-rochelle-soludom

En 1941 dans le plus grand secret durant la seconde guerre mondiale a était construit en plein centre-ville cet incroyable Bunker d’ou siégé des officiers des U-Boote.

Un parcours de 280 m2 est enfin ouvert au public pour vous plonger dans un univers d’histoire et d’émotions. Resté intact depuis 70 ans vous circulez dans un labyrinthe rempli d’histoire de 1939 à 1945.

6/Le musée maritime :

musee-maritime-soludom-la-rochelle

Une grande exposition permanente « La Rochelle, née de la mer » 

Elle présente La Rochelle « fille de la mer », façonnée et modelée au fil des aventures et conquêtes maritimes des Hommes qui l’ont bâtie.
La Rochelle, la mer évidemment ! Pêche, commerce, plaisance.

Des expositions thématiques … ou temporaires 

Actuellement la grande exposition temporaires « Nous avons fait la Delmas » raconte que le destin de la compagnie Delmas-Vieljeux est lié à plus d’un titre à celui de La Rochelle et a participé au développement de l’activité portuaire et patrimoniale de la Ville. A travers le regard des témoins qui l’ont écrite sur les quais, à terre ou sur toutes les mers du globe, Découvrez l’épopée hors norme d’une grande famille rochelaise et d’une compagnie internationale.

D’autres expositions sont visibles telles que « Bernard Moitessier, homme libre » à la découverte de l’univers du célèbre navigateur français et de sa folle aventure en solitaire autour du monde avec Joshua (bateau visible à flot) ; « Alors raconte ! » qui donnent à voir les témoignages des matelots, boscos, ingénieurs… du France 1, bateau météo et bien d’autres…

L’histoire de la petite plaisance 

Venez découvrir l’histoire de bateaux qui ont marqué des générations entières de marins et plaisanciers avec l’association des Amis du Musée. Revivre l’aventure et l’engouement de « la petite plaisance » à travers des mises en scènes originales autour des dériveurs, Yole, Moth, Fireball, Canot,… véritables pièces d’une collection unique en France rassemblées et rénovées par les bénévoles passionnés des Amis du Musée.

Un patrimoine maritime à vivre 

Aux côtés du France 1, venez visiter nos navires à flot, frégate météorologique, véritable emblème du Musée, l’Angoumois illustre la période de pêche industrielle et le Saint-Gilles, les particularités des remorqueurs.
Le mythique voilier de Bernard Moitessier « le Joshua » sur le même quai, Manuel-Joël, le Capitaine de Frégate Leverger (canot SNSM), Manuel-Joël ainsi que des yachts classiques privés exceptionnels offrent aux visiteurs une expérience unique. Les mécanos, pêcheurs et les marins… véritables acteurs de ce riche patrimoine, viennent échanger régulièrement avec les visiteurs. Notre histoire maritime contemporaine n’est pas mieux témoigné que par leurs souvenirs et anecdotes.

7/Le musée des beaux-arts :

musee-beaux-arts-soludom-la-rochelle

La jeune société des Amis des Arts on crée le musée des beaux-arts en 1844 à partir des œuvres acquises depuis 1841, ce musée construit sous Louis XVI occupe depuis lors le second étage de l’hôtel Crussol d’Uzès à La Rochelle.

Sous l’égide de la Société des Amis et des premiers concervateurs, les peintres Édouard Pinel et Tibulle Mary Furcy de Lavault, la collection s’est agrandie tout au long du XIXe siècle grâce à de nombreux achats au Salon et aux artistes régionaux et par dons et legs. Malgré la surface limitée pour montrer ses trésors, elle dispose d’une riche collection d’environ 900 dessins et peintures. C’est pourquoi la politique de présentation du musée est de renouveler régulièrement sa mise en place. Chaque année est invité un groupe de personnes ou personnalité afin de multiplier points de vue et découvertes pour qu’ils puissent concevoir leur propre affichage.

Un riche panorama est offert par le musée, de la peinture européenne du XVe jusqu’au début du XXsiècle. Le XIXe siècle est le plus largement représenté avec des oeuvres de Camille Corot, Paul Huet, Gustave Doré et d’intéressants artistes réalistes. Eugène Fromentin, William Bouguereau, Théodore Chasseriau, des artistes originaires de la région y ont une place de choix et confortent les noyaux de la peinture académique et orientaliste. le XXe siècle est illustré par des œuvres remarquables d’Aristide Maillol, Antoine Bourdelle, Alberto Magnelli, Gaston Chaissac, Maurice Denis mais aussi des vues du port de la rochelle par paul Signac et Albert Marquet sont alternativement exposées.

8/La maison Henry II :

maison-henri-2-soludom-la-rochelle

Un bâtiment unique dans la renaissance française la « Maison Henry II » n’est pas une maison mais une façade. Construite au milieu du XVIe siècle. C’est la simulation d’un logis, elle est en faite un décor monumental pour Hugues Pontard procureur du roi en Saintonge. Personne ne connaît qui est à l’origine de cette réalisation, une chose est sûr, elle regorge d’éléments décoratifs, de sculptures et de plafonds de la « renaissance » qui savent rester dans la bonne mesure. L’architecture a était parfaitement respecté par son concepteur de son temps. Aucun excès n’y est trouvé.

A découvrir lors des « journée du patrimoine ». Un escalier vous fait monter à l’étage où l’on s’engage dans un étroit couloir ouvert sur l’extérieur, bordé de deux colonnes (partie centrale de la photo). De là, on arrive dans le cabinet de travail éclairé par deux fenêtres (partie gauche du bâtiment). Et c’est tout! C’est une visite qui ne vaut que pour son côté architectural et ses magnifiques ornementations Renaissance.

 

Leave A Comment

All fields marked with an asterisk (*) are required